Emploi des travailleurs handicapés : les associations réclament une vraie place à la table de la concertation

Le gouvernement lance ce soir une concertation sur la rénovation de l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap.

Sur un sujet concernant des millions de travailleurs handicapés, le gouvernement a choisi une méthode de concertation qui ne permet pas la participation des associations de personnes handicapées au même niveau que les autres acteurs de la concertation.

Seuls trois représentants du CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées), qui représente les acteurs de la société civile, seront conviés.

 

Cette méthode n’est pas conforme à l’article 4 de la convention internationale des Nations-unies qui prévoit la « participation active des personnes par l’intermédiaire des organisations qui les représentent ».

 

Les associations demandent à être reçues en urgence par le Premier Ministre pour garantir leur participation effective à cette réforme majeure.

Commentaires

  • Pour l"emploi des personnes handicapées aussi, la violence de la politique du gouvernement répond aux critères de son grand maître des actions et du pognon. En muselant la voix d"une partie des acteurs œuvrant pour l'insertion des personnes handicapées, le gouvernement viole la démocratie et surtout la genèse de la loi de 2005 qui portait sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Pour promouvoir l'emploi de nos jeunes et de nos moins jeunes avec leur particularité , il est urgent de saisir l'innovation technologique pour les former aux métiers d'aujourd'hui et de demain en évitant les erreurs du passé. Ces erreurs du passé ont fait explosé en grande partie le nombre de bénéficiaires de l'’allocation adulte handicapé complice des pouvoirs successifs.

  • Bonjour Cedric,
    Merci de ta participation, d'exposer ton point de vue, c'est toujours apprécié.
    A bientôt

Les commentaires sont fermés.