Hommage à Jacques Chirac Fidèle défenseur des droits des personnes en situation de handicap

APF France handicap est particulièrement émue suite à l’annonce du décès, jeudi 26 septembre, de M. Jacques Chirac, président de la République. L’association tient à adresser ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.
APF France handicap lui rend un hommage appuyé et salue son investissement profond et sincère pour les droits des personnes en situation de handicap. En faisant du handicap l’un de ses trois grands chantiers présidentiels prioritaires, M. Jacques Chirac a considérablement œuvré pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap et de leurs proches.
Les trois lois de référence du handicap (loi de 1975, loi de 1987 en faveur de l’emploi et loi de 2005) ont été adoptées lorsqu’il était respectivement Premier ministre et président de la République.
C’est aussi le seul chef d’Etat à s’être déplacé à un congrès de l’association, en 2003 à Toulouse

« En devenant plus accueillante aux personnes handicapées, la société sera, en réalité, plus accueillante à tous. Aux personnes âgées, aux parents de très jeunes enfants, à toutes celles et à tous ceux qui ont des problèmes passagers de mobilité à la suite d'un accident ou d'une maladie. […] Enfin, et peut-être surtout, le refus de l'isolement, de l'indifférence et de l'exclusion conférera à notre société, n'en doutez pas, un supplément d'âme dont chacun profitera. »
Ces paroles prononcées par Jacques Chirac, quelques jours avant l’adoption de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, témoigne de sa volonté et de son implication pour construire une société inclusive.

Très attendue par APF France handicap, les personnes en situation de handicap et leurs proches, la loi dite « handicap » de 2005 avait permis de nombreuses avancées : obligation d’accessibilité des transports collectifs et des établissements recevant du public en 10 ans ; concrétisation du droit à compensation du handicap ; création des Maisons départementales des personnes handicapées ; scolarisation dans l’école la plus proche du domicile ; sanctions dissuasives en cas de non-respect de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés dans les entreprises, etc…

APF France handicap retient de lui son fort engagement pour les droits des personnes en situation de handicap et de leurs proches et adresse ses plus sincères condoléances à sa famille.

 


CONTACT PRESSE :
Evelyne Weymann
evelyne.weymann@apf.asso.fr
01 40 78 56 59 – 06 89 74 97 37

Les commentaires sont fermés.